Dole : Circuit du chat perché

Personnellement, la randonnée est avant tout une sortie nature. Mais de plus en plus, des parcours de « randonnées » urbaines apparaissent. En Bourgogne / Franche-Comté, la pionnière est Dijon avec son parcours de la chouette. Besançon n’est pas en reste. La capitale franc-comtoise a d’abord commencé par baliser de nombreux sentiers dans les collines entourant la ville. Ces parcours sont très intéressants car ils mixent cité et nature. Au départ du bitume bisontin, vous prendrez de la hauteur et troquerez l’asphalte pour la terre avec possibilité d’un petit pique nique et vue imprenable sur Besançon. La cité comtoise a inauguré, en 2011, 3 parcours strictement urbains : Battant, la ville haute et la ville forte. Comme sa voisine dijonnaise, l’itinéraire vous est indiqué par des plaques en bronze au sol.

Mais la cité qui nous intéresse aujourd’hui, c’est l’ancienne capitale comtoise : Dole qui a inauguré en juillet 2011 son circuit du chat perché. Le nom du parcours est un clin d’œil aux Contes du chat perché de Marcel Aymé qui fit une partie de ses études à Dole. Avec la collégiale Notre-Dame de Dole comme point de repère, vous partirez à la découverte du patrimoine comtois (musée des Beaux-Arts, maison natale de Pasteur, l’Hôtel-Dieu et bien sûr la collégiale) avec quelques passages insolites (le souterrain dela Grandefontaine). Si au départ, je n’étais pas un grand aficionado des randonnées urbaines leur préférant les chemins plus herbagés. L’arrivée de fiston et de sa poussette a légèrement infléchi ma position.

Bonne balade…

4 commentaires Ajoutez le votre

  1. KurO' dit :

    Bonsoir, très belle idée de faire cet article et très bien alimenté en photo. Ca donne envie pour un prochain passage dans le Jura.
    Merci d’y avoir pensé et de l’avoir fait.
    Au plaisir de te lire.
    KurO’

    1. Stéphane dit :

      Merci pour la diffusion sur tweeter.

  2. Véro dit :

    J’aime beaucoup l’escalier, le rendu est très chouette.
    Merci pour la visite ensoleillée 😉

    1. Stéphane dit :

      Merci de ta visite qui vient ensoleiller mon modeste blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *